Lifestyle in Normandy
Chers visiteurs,

Notre boutique "L'Embellie" est fermée depuis début janvier 2014.

Une nouvelle vie s'offre aujourd'hui à moi, dans un nouveau pays, avec de nouveaux projets..
Voilà pourquoi, ce blog qui dormait, renaît et change de nom!
Via "Bricoles & Girandoles", je vais vous faire partager mon art de vivre ici en Normandie : art de la table, recettes, trucs maison, bricolages mais aussi mes découvertes, mes passions... et, comme la chine, la restauration de meubles, la customisation, la création, font partie intégrante de mon être, quelques objets seront mis aussi en vente.

Cordialement.
Joëlle.

02/03/2011

La placomusophilie

Non, ce n'est pas une maladie rare transformant votre nez
en feu rouge sous une éruption de plaques!
C'est une collection très prisée, très cotée
et qui a même sa bible :  
Les plaques de muselets.


La plaque de muselet est la "capsule" de métal ronde
qui coiffe le bouchon des bouteilles de boissons effervescente :
crémants, mousseux, bières, champagne... 
et qui est maintenue par un muselet en fil de métal torsadé.
Celles du champagne sont les plus convoitées!

On a attribué au moine bénédictin : 
Dom Pérignon (1636-1715) 
le moyen de faire mousser le vin de Champagne.
 A l'époque, les bouteilles étaient bouchées avec
des chevilles de bois garnies d'étoupe
imbibée d'huile et cachetées à la cire.
Il fut rapidement remplacé par un bouchon de liège
et une ficelle de chanvre pour le maintenir.
 C'est Adolphe Jacquesson qui eut l'idée d'intercaler
une plaque métallique entre le bouchon de champagne
et le fil de fer.
 Il en fit un brevet qu'il déposa en Novembre 1844.
Les premières plaques sont fabriquées par la société Lemaire. Cette plaque longtemps neutre, à été par la suite estampée champagne en creux ou en relief.
La plaque est donc passée d'un simple outil technique
à un objet de collection
comme la superbe Montebello estimée à plus de 1340€...!
Il en existerait plus de 30 000 exemplaires différents.
 Les producteurs, au vu de l'engouement pour ces plaques,  leur trouvent un nouveau un nouveau statut de promotion
et de ce fait, multiplient leurs éditions en les changeant
voir tous les ans et en font même des particulières exclusivement pour les collectionneurs :
ces plaques sont dites de complaisance.

Alors que certains passionnés mettent en collection
toutes les capsules qu'ils récoltent pourvu qu'elles soient nouvelles, d'autres préfèrent se focaliser sur un thème
 (animaux, personnages, écussons, flûtes à champagne...)
ou cherchent à avoir la totalité des capsules
d'un ou plusieurs producteurs déterminés.

 
Traditionnellement, les capsules s'échangeaient selon
 la méthode « une pour une » entre collectionneurs,
 mais aujourd'hui, c'est de plus en plus « à la cote ».
Cette cote est consultée principalement dans deux ouvrages : le "Lamber"t et le "Cap's".
Le premier, considéré comme la bible du placomusophile. 

 
Voici une collection qui donne enfin un vrai prétexte 
pour déboucher une bouteille... pas bête!

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...