Lifestyle in Normandy
Chers visiteurs,

Notre boutique "L'Embellie" est fermée depuis début janvier 2014.

Une nouvelle vie s'offre aujourd'hui à moi, dans un nouveau pays, avec de nouveaux projets..
Voilà pourquoi, ce blog qui dormait, renaît et change de nom!
Via "Bricoles & Girandoles", je vais vous faire partager mon art de vivre ici en Normandie : art de la table, recettes, trucs maison, bricolages mais aussi mes découvertes, mes passions... et, comme la chine, la restauration de meubles, la customisation, la création, font partie intégrante de mon être, quelques objets seront mis aussi en vente.

Cordialement.
Joëlle.

13/06/2011

L'art de la table : la fourchette

Nous terminons le cycle des couverts par cette petite dernière
qui a vraiment eu du mal à s'imposer :


la fourchette.



La seule certitude que l'on possède quant à son apparition,
est qu'elle est postérieure au couteau et à la cuillère...

Égyptiens, romains se servaient de crocs pour saisir les morceaux de viande dans les chaudrons.

On admet que partant de l'Empire byzantin,
elle soit venue vers 1056 en Italie
grâce à Théodora Doukas :
elle employait une "forchetta" à 2 dents en or
qu'elle conservait dans un étui en cuir.
Les familles nobles de Venise imitèrent vite la mode nouvelle,
 Ce nouveau raffinement apporté par la princesse byzantine, bien qu'il ne servit qu'à déguster des fruits,
fit scandale à  l'époque :
l'Église voyant dans cet objet la représentation du diable (référence à la forme de fourche ).




 Au Moyen-Âge, on l'employa pour piquer les viandes
et servir, comme fourchette à feu ou à pot :
toujours réservée à la cuisine plutôt qu'à la table,
car jusqu'à la fin du XIVème, on portait toujours
les morceaux à la bouche avec ses doigts.



De Venise, à Florence, la fourchette arriva en France en 1324
par Catherine de Médicis mais son usage est encore limité
à la consommation de poires cuites..


Même à la table de son fils Henri III,
ces fourchettes vénitiennes facilitaient le trajet de l'aliment au dessus de ces ornements vestimentaires
à la mode : les collerettes géantes ou fraises,
 cette innovation suscita des moqueries :
l'utilisation des doigts étant jugé bien plus pratique!
Elle a toujours que 2 dents
et sert à plusieurs convives à la fois.


Au XVIè, elle s'implante par contre en Angleterre et
 en Allemagne mais dans les couches sociales supérieures.



C'est à la fin du XVIIème, à la table de de Louis XIV,
 chaque personne possède enfin une fourchette à gauche
de son assiette mais on ne l'utilisait pas 
car le roi préférait manger avec les doigts
qu'il posait sur une serviette humide entre chaque plat,
et ce le Roi fait....



En 1630, aux USA, John Winthrop,
premier gouverneur du Massachusetts,
fait adopter l'usage de la fourchette de table.

En 1640, elle sera pourvue d'une troisième dent,
d'une quatrième en 1680 
mais son usage ne se généralise qu'à la fin du XVIIIème.
Sa physionomie changeant selon les styles de l'époque :


Après avoir connu un "vade retro",
elle est aujourd'hui,
tellement entrée dans notre quotidien
que certaines personnes ont attrapé
un sacré coup de fourchette....





Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...