Lifestyle in Normandy
Chers visiteurs,

Notre boutique "L'Embellie" est fermée depuis début janvier 2014.

Une nouvelle vie s'offre aujourd'hui à moi, dans un nouveau pays, avec de nouveaux projets..
Voilà pourquoi, ce blog qui dormait, renaît et change de nom!
Via "Bricoles & Girandoles", je vais vous faire partager mon art de vivre ici en Normandie : art de la table, recettes, trucs maison, bricolages mais aussi mes découvertes, mes passions... et, comme la chine, la restauration de meubles, la customisation, la création, font partie intégrante de mon être, quelques objets seront mis aussi en vente.

Cordialement.
Joëlle.

18/10/2011

Argent, vermeil etc...

La rentrée est bien avancée,
à nous de reprendre nos petits cours!
Et l'on reprend avec les couverts,
en se spécialisant dans leurs matières :


Le mot "orfèvrerie" désignait à l'origine le travail de l'or.
Il s'est ensuite élargi  au travail sur d'autres métaux comme l'argent, le cuivre, le laiton, le maillechort...
recouverts d'or ou d'argent.
Le mot " argenterie" à un sens plus étroit :
il désigne l'ensemble des objets façonnés en argent.

L'argent :


L'argent est le plus blanc des métaux,
sensiblement moins lourd que l'or, plus résistant et plus dur. Sans avoir les même qualités que lui, il est suffisamment plastique pour prendre les formes que l'on veut lui donner
mais il est un métal trop malléable pour être utilisé seul.
Ce qu'on appelle argent massif est donc un alliage,
composé principalement d'argent pur avec un faible pourcentage d'un autre métal, en général, le cuivre.

Le titre de l'argent est le pourcentage de métal précieux
rentrant dans la composition de l'objet.
Il en existe 2 :
le premier : 955/1 000; le second : 800/1 000.

Le vermeil :


Le vermeil est de l'argent massif qui
recouvre une couche d'or.
Jusqu'en 1840, cette opération était effectuée au mercure,
depuis elle se fait par électrolyse.
Dépot par mercure.

Par électrolyse.



Le métal argenté :


Le plaqué ou métal argenté
s'obtient en superposant une feuille d'argent
sur un autre métal (généralement le cuivre, encore).
L'argenture est obtenue par un procédé d'électrolyse :
après dégraissage et polissage,
ils sont immergés dans un bain électrolytique
 où sous l’effet du courant électrique,
les atomes d’argent, en dissolution dans le bain,
se déposent sur les pièces à traiter.
L’épaisseur du dépôt dépend du temps d’immersion
et de la surface à traiter et de sa forme géométrique.
La quantité, elle, est précise et l’on parle
le plus souvent du poids déposé :
ex : 3,5 gr d’argent par dm2 représentent 33 µm d’épaisseur.

Les couverts dit à «usage occasionnel»:
Ce sont tous les couverts autres
que la cuillère et la fourchette de table.
L’argenture est de 60 grs pour 27 dm2 (19 microns);
ce grammage d’argent propre à tous ces types de couverts
est appliqué depuis toutes les époques.

Les autres orfèvreries :
Pour les articles d’orfèvrerie au contact des aliments :
plat, timbale... l’argenture est de 15 microns.
Pour les articles d’orfèvrerie à usage décoratif : bougeoirs... l’argenture est de 10 microns.

Dix fois moins cher que l'argent massif, il est plus fragile.
  Ce métal argenté usagé se reconnaît très facilement car la couche d'argent disparaît par endroits.

Ternissement d'un couvert en alliage d'argent.

En France, il existe aujourd’hui 4 gros orfèvres :
Christofle, Ercui, Puiforcat et Odiot qui fabriquent 
encore leurs couverts de A à Z.



Le maillechort
  
Couverts en maillechort avant argenture.

Le maillechort est un alliage
de cuivre (60%), nickel (20%) et zinc (20%)
 mis au point en 1819 par les Français
Maillet & Chorier, qui lui donnèrent son nom.
Il est très utilisé pour le métal argenté en raison
de sa couleur proche de celle de l'argent.

 Plus rare :

La nielle :

 Est une technique de décor consistant à déposer
dans une partie gravée d'une pièce un mélange
de soufre, de plomb, d'argent et de cuivre.
Une fois passée au four, la pièce présente un décor
noir sur argent.

Les émaux : 

Série "Talisman" de Christofle en émaux cloisonnés.

Tout aussi rare sont constitués de pâte de verre
opaque ou transparente en poudre que l'on applique
sur un fond d'argent avant de la passer au four,
où elle se solidifie.
Ceux-ci peuvent être cloisonnés
quand ils sont maintenus par des cloisons soudées, ou
champlevés quand ils sont appliqués dans des berceaux
creusés dans le métal.

Ici, bien sur, nous avons détaillé que
les composants les plus "nobles" des manches,
ils existent aussi en porcelaine,
aujourd'hui si rare à trouver vu leur fragilité
 mais ils se déclinent en corne, bambou, bois,
bakélite avant l'arrivée du plastique...




Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...