Lifestyle in Normandy
Chers visiteurs,

Notre boutique "L'Embellie" est fermée depuis début janvier 2014.

Une nouvelle vie s'offre aujourd'hui à moi, dans un nouveau pays, avec de nouveaux projets..
Voilà pourquoi, ce blog qui dormait, renaît et change de nom!
Via "Bricoles & Girandoles", je vais vous faire partager mon art de vivre ici en Normandie : art de la table, recettes, trucs maison, bricolages mais aussi mes découvertes, mes passions... et, comme la chine, la restauration de meubles, la customisation, la création, font partie intégrante de mon être, quelques objets seront mis aussi en vente.

Cordialement.
Joëlle.

08/12/2011

Mon beau sapin!

Cette année,
l'Embellie
vous propose pour décorer votre sapin :


étoile en métal repoussé (vendu), 

Petite plaque en métal décorée
d'une reproduction
d'un ancien chromo de Noël (vendues).

D'une hirondelle en métal lourd,
montée sur ressort.

Autre motif (vendues).

Sans oublier le petit sac à surprise
et les champignons en verre
montés sur pince !(vendus)

A cela, s'ajoute, des étoiles en tissu,
des noeuds, des floches et des anciennes pinces à bougie,
à motif de pomme de pin,
plus sécurisantes sur les bords des assiettes
que dans le sapin!


Tout cela vous attend dans notre petit marché de Noël!


L'histoire du sapin de Noël & origine des boules :


Le sapin de Noël

La tradition du sapin de Noël
est issue de la fusion d'idées chrétiennes
avec des traditions païennes plus anciennes :





Les Celtes qui avaient coutume d'associer un arbre
à chaque mois lunaire, considéraient le 24 décembre,
comme le jour de la renaissance du Soleil,
ils avaient dédié l'épicéa,
qui était l'arbre de l'enfantement, à ce jour-là.



En fait, avant que la fête de Noël n'existe,
il existait déjà un rite paien lors des fêtes du solstice d'hiver :
on décorait un arbre, symbole de vie, avec des fruits,
des fleurs et du blé.


La reprise par la religien catholique comme
coutume trouve ses origines en Allemagne.
D'après la légende, Saint Boniface de Mayence
essaya d'introduire l'idée de la Trinité chez les tribus païennes
en se servant de conifères et de leur apparence triangulaire,
reprenant la tradition consistant à accrocher des décorations
sur les arbres, représentant des fruits ou des offrandes.

C'est en 1521 que le sapin ou encore arbre du Christ
a été mentionné pour la première fois en Alsace.
En 1546, on parle sérieusement d'arbres de Noël
quand la ville de Sélestat en Alsace,
autorise à couper des arbres verts pour Noël,
le 21 décembre, au cours de la nuit de la Saint Thomas.
Symbole de la vierge, les roses faisaient partie de la panoplie
de décoration pour parer les sapins en Alsace au XVIe siècle,
ainsi que des pommes, des confiseries et des petits gâteaux
qui ressemblaient à des hosties.
Les pommes avaient également une valeur symbolique,

car sur l'ancien calendrier des saints,
le 24 décembre était réservé à Eve et Adam,
canonisés par les Eglises orientales.
Puis reprise par la religion catholique :
symboles des fruits de la rédemption
et de la tentation.



En 1560, au moment de la Réforme, 
les protestants se refusent à représenter la Nativité
par une crèche comme les catholiques.
Ils préfèrent développer la tradition du sapin de Noël,
arbre qui symbolise le paradis d'Adam et Eve
et la connaissance du bien et du mal.
La tradition du sapin de Noël se répand dans les pays d'Europe Protestante, en Allemagne et en Scandinavie.
Dès lors il conquit peu à peu les communes protestantes d'Allemagne du nord et les grandes villes
et occupa une place de choix dans les églises
des deux religions.

En France, l'arbre de Noël fut introduit à Versailles
par Marie Leszcynska, femme de Louis XV en 1738,
mais sans grand succès.
En 1837, Hélène de Mecklembourg, duchesse d'Orléans
et d'origine allemande fait décorer un sapin aux Tuileries.

C'est au XIXe siècle que le sapin de Noël prend son essor.

Une gravure de 1806, représente un sapin décoré
avec des petits personnages, des animaux,
des oiseaux et des gâteaux découpés.
Cette coutume de l'arbre de Noël
arriva en Grande Bretagne dans les années 1840 :
La jeune reine Victoria et son époux le roi Albert
le firent apprécier dans tout le pays.
Les époux mirent l'arbre de Noël allemand avec

ses lumières brillantes au centre de la fête familiale
de Noël au château de Windsor.


En France, cette tradition se généralisa
après la guerre de 1870 dans tout le pays.
Les émmigrés d'Alsace-Lorraine feront
largement connaître cette tradition aux français :
"Là,où il y a une famille alsacienne,
il y a un sapin de Noël!".
A la fin du XIXème, tout le pays adopta la coutume!

  
Elle traversa les mers et prendra place en 1850
à la Maison Blanche.
C'est à partir de 1880,que l'on verra aux Etats-Unis,
les premières guirlandes électriques l'illuminer.
Rare et horriblement cher, cela sera donc un luxe
vu que cela coûtera un salaire hebdommadaire moyen!
  
En ce qui concerne les décorations, on accrocha une étoile au sommet de l'arbre, comme symbole de l'étoile
de Bethléem qui guida les Rois Mages.


Jusque dans les années 1950,
c'est l'Allemagne et les pays d'Europe de l'est
qui restent le coeur de production des ornements d'art.
Les artisans travaillaient de nombreaux matériaux comme le verre soufflé, filé, moulé, le métal, la cire et le bois.
On fabriquait aussi des petits personnages en coton,
des cheveux d'anges métalliques (origine lyonnaise).

La boule de Noël qui décore les sapins
est née à Meisenthal en Moselle.
Traditionnellement, on y accrochait des pommes
mais en 1858, l'hiver fut si rigoureux
qu'il n'y eu plus de pommes.
Un artisan verrier eut l'idée pour donner quand même
un peu de joie à la fête de créer des boules représentant
une pomme et d'autres fruits.
La boule de Noël était née!




2 commentaires:

johann a dit…

sublime sapin de Noel.;; ca donne envie de l acheter en entier. a tres vite a Brussels. amities

Anonyme a dit…

je sais je suis un grand fan de cette boutique mais il faut dire que Joëlle et Thierry assurent..; j ai hate de voir ce sapin de plus près..!
Johan

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...