Lifestyle in Normandy
Chers visiteurs,

Notre boutique "L'Embellie" est fermée depuis début janvier 2014.

Une nouvelle vie s'offre aujourd'hui à moi, dans un nouveau pays, avec de nouveaux projets..
Voilà pourquoi, ce blog qui dormait, renaît et change de nom!
Via "Bricoles & Girandoles", je vais vous faire partager mon art de vivre ici en Normandie : art de la table, recettes, trucs maison, bricolages mais aussi mes découvertes, mes passions... et, comme la chine, la restauration de meubles, la customisation, la création, font partie intégrante de mon être, quelques objets seront mis aussi en vente.

Cordialement.
Joëlle.

20/11/2013

Ex-voto ou le "miracle accompli" :




Les ex-voto 

Abréviation latine de ex-voto suscepto  = "le vœu réalisé", 
ce terme désigne les peintures, statuettes et divers objets offerts aux divinité en remerciement d'une demande exaucée. 

Les motivations du don d'ex-voto sont nombreuses : protection contre les catastrophes naturelles, guérison de maladies, chagrins d'amour, accidents, difficultés financières. Le vœu adressé revêt, lui aussi, différentes formes: 


plaque, maquette ou peinture 
relatant les motifs de la promesse, 
ou petites répliques 
(en argile, métal, argent, bois ou cire) 
des parties du corps affectées 
(jambe, tête, main, coeur etc.), 
que certains nomment "ex-voto anatomiques". 

Les "ex-voto marins", en forme de bateaux, 
sont réalisés dans les régions côtières. 
Placés dans des lieux publics 
- chapelles ou salles de miracles -, 
ces objets portent souvent l'inscription  
"ex-voto" ou "miracle accompli".

Le genre d'échange avec le divin, 
exprimé artistiquement et rituellement par l'ex-voto, 
est une pratique observée à toutes les époques et cultures. Son origine fait l'objet de doutes, 
bien que certaines sources la situent en Phénicie. 
On l'observe dans les religions pré-chrétiennes 
et préislamiques de l'Asie Mineure, du nord de l'Afrique, 
des peuples de la Méditerranée, 
de l'Europe occidentale et centrale. 
Des formes comparables ou identiques ont été trouvées 
dans des traditions plus récentes et populaires en Inde, 
au Tibet, en Chine et au Japon. 
Cette habitude d'offrir des "cadeaux de voeux" 
s'est répandue à travers les Amériques du Sud et Centrale, parmi les colonisations portugaise et espagnole 
et les missions catholiques romaines. 


Au Moyen-âge, l'ex-voto était réservé à la noblesse. 
Celle-ci commandait les objets de vœux 
- en général des peintures - 
à des artistes connus. 
Jusqu'au XVIème siècle, l'ex-voto peint a été associé 
aux classes sociales les plus aisées; par la suite, 
il s'est disséminé dans le monde occidental 
et est de plus en plus apparu sur des images populaires.


En se popularisant, l'ex-voto a diversifié sa forme 
et a commencé à être fabriqué par des artisans, 
généralement anonymes et travaillant sur commande, installés près des sanctuaires ou des lieux de pèlerinages. 
À cause des matériaux périssables employés (comme la cire), et des vols (dans le cas de matériaux nobles), 
de nombreux ex-voto ont disparu au fil des siècles. 


Au XIVème siècle, plus particulièrement, 
un style prédomine: une peinture sur bois, papier, 
tissu ou verre, à caractère descriptif 
et dont la composition suit un modèle déterminé. 



En bas de l'image se trouve le demandeur, 
en position de prière ou de vénération; 
derrière lui, le motif de la demande, 
relaté avec réalisme mais en dimensions réduites;  
en haut, un personnage surnaturel domine la scène, 
assis sur un trône, un autel ou un nuage. 
L'image contient invariablement l'inscription "ex-voto". 


Les ex-voto sont toujours réalisés dans le monde entier. 
Bien souvent, ces œuvres ne sont généralement pas signées. 
Parfois naïves ou de véritables chefs-d'oeuvre, 
il est touchant de découvrir un pan d'une vie d'un village,
 témoignages d'angoisses, de doutes, de douleurs, 

 Fécamp, La Chapelle Notre-Dame de Salut et ses ex-votos marins

comme celle par exemple de femmes des marin, 
les attendant dans l'angoisse... 
mais aussi de joie, de bonheur d'anonymes, 
de malades rétablis, de marins revenus...
dans le travail de ces artistes de l'ombre!

Source: alhambraantiques.com

Cette manifestation artistique directement liée aux arts religieux et populaires éveille l'attention d'historiens de l'art et de la culture, d'archéologues et d'anthropologues, collectionneurs et antiquaires... 
Véritables sauvegardes de l'Histoire ou des histoires, 
ces objets surtout en argent,
sont fort prisés et sont devenus rares ou chers!



1 commentaire:

Laure MESTRE a dit…

Article passionnant, comme toujours ! A Paris, l'église Notre Dame des Victoires est entièrement couverte d'ex-voto; il ne reste guère de centimètres carrés disponibles ! Laure

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...