Lifestyle in Normandy
Chers visiteurs,

Notre boutique "L'Embellie" est fermée depuis début janvier 2014.

Une nouvelle vie s'offre aujourd'hui à moi, dans un nouveau pays, avec de nouveaux projets..
Voilà pourquoi, ce blog qui dormait, renaît et change de nom!
Via "Bricoles & Girandoles", je vais vous faire partager mon art de vivre ici en Normandie : art de la table, recettes, trucs maison, bricolages mais aussi mes découvertes, mes passions... et, comme la chine, la restauration de meubles, la customisation, la création, font partie intégrante de mon être, quelques objets seront mis aussi en vente.

Cordialement.
Joëlle.

29/08/2013

L'été engrangé #3


Si nous avons encore 4 jours d'affilée de beau temps, 
je vous propose de vous lancer dans votre confection de


 tomates séchées.


il vous faut : 

- des tomates mûres
- du sucre
- du sel
- une planche à découper
- un bol
- un cuillère parisienne ou simple
- des claies ou une grille 
- un pot à couvercle
- huile d'olive
- herbes, ail

Méthode à suivre : 

1/ après avoir nettoyer vos tomates, 
découpez les en quartiers.


2/ évidez la zone des pépins avec une cuillère
parisienne pour ne garder qu'un quartier de chair sur la peau.


3/ après les avoir placés sur une claie,
saupoudrez vos quartiers d'une pincée de sel 
puis d'un peu de sucre.
Les premiers jours, elles vont rendre de l'eau, jetez la.
4/ Au bout du 2ème jour, elle change de figure : 


5/ Mettez  au soleil tous les jours 
mais rentrez les la nuit.


6/ Au bout d'une semaine, garnissez un pot stérilisé, 
recouvrez d'huile, alternez avec des herbes, ail...
et  voilà!

Devant, des champignons au vinaigre
(la recette suivra après les avoir goûter)


L'été engrangé #2


Comme promis dans l'article concernant
 voici les photos des gelées, confitures 
et crème de cassis faites :



1kg de cassis a donc donné :
- 2 pots de gelée
- 3 pots de confiture au vin épicé
- 75 cl de crème de cassis!

28/08/2013

L'été engrangé #1


Les hortensias nous offrent dans leurs pompons floraux
une gamme incroyable de couleurs.
À conserver pour cet hiver : 



1) Lorsque les coloris des fleurs commencent à s'estomper, 
il est temps, de couper des branches de +/- 30 cm  
(entre août et octobre en fonction des régions)
2) Dénuder les tiges de toutes leurs feuilles 
pour ne garder que le pompon floral.
3) Mettez les tiges dans des vases avec 10 cm d'eau.
4) Ne surcharger pas vos vases de tiges 
- quelques unes par vase, afin que l'air circule bien autour 
pour les dessécher plus uniformément-
5) Conserver les dans un endroit frais et sec, à l'abri du soleil.
6) Laissez évaporer l'eau 
(si vos fleurs ne sont pas encore sèches, ajouter un peu d'eau 
et laissez la à nouveau s'évaporer).
7) Profitez de vos hortensias séchés tout au long de l'année.

Source photo :  Esprit champêtre.

26/08/2013

Fin d'été...

 
Dernier dîner au jardin?
Que la table soit encore et toujours jolie!
 
 
Comme d'habitude, je twiste les genres : 
 
 
ancienne nappe en dentelle "naturalisée"
par des sets de table en osier
(les tâches sur les nappes blanches sont toujours un casse-tête,
donc je diminue la zone d'impact avec ces sets),
 
 
assiettes anciennes, verres modernes,
 
 
beurrier caché sous la cloche en métal,
carafe verre et métal pour une transparence luxueuse,
 
 
à la place de fleurs centrales, 
le pot de basilic de la cuisine qui prend l'air,
et voilà le travail!
 
 
À table!
 

21/08/2013

Tout ne doit pas être caché!

 
Il suffit parfois d'une jolie mise en scène,
de jolis paniers, d'un petit meuble détourné
pour permettre d'exposer son quotidien...
 
 
Dans un petit coin de notre cuisine,
un ancien escabeau a trouvé sa place et peut devenir utile
pour aller dans le haut des armoires.
Dessus, des paniers accueillent les légumes du marché.
 
 

Une drôle de petite armoire a retrouvé une nouvelle vie :
parée de chiffres en métal, elle est devenue armoire à clés.
En dessous, du laurier du jardin qui sèche,
le ramasse miettes Napoléon III
et un couvercle en cuivre reprennent du service
vu qu'ils sont sous la main.

 

19/08/2013

Que faire avec les palettes? #4


Au jardin, elles peuvent tout autant servir comme : 

Un jardin aromatique suspendu


Il vous faut : 
- une palette
- des équerres
- des jardinières de +/- la longueur et largeur
de l'espace entre les bois.
- une perceuse/foreuse
- des vis
-marqueur noir indélébile
- des herbes aromatiques
- billes d'argile ou tessons de pots en terre
- terreau

Marche à suivre :


Afin maintenir les jardinières, 
fixez des équerres sur les montants verticaux,
puis glissez y les jardinières
préalablement percées dans le fond 
pour faciliter l'écoulement des eaux.
Garnissez le fond de billes d'argile ou
de vieux pots en terre cassés en 1000 morceaux
pour le drainage.
Remplissez de terreau, plantez y les herbes.
Vous n'avez plus qu'à les nominer
de votre plus belle écriture!


Ps: À défaut de jardinières à la bonne taille, 
de la bâche agrafée de chaque côté 
pourra faire l'affaire d'un été.

*

Un building à insectes :



12/08/2013

Elvire : 140 ans & toujours dans le coup!


Voici un incroyable service à dessert 
au joli prénom d'Elvire :

- Vendu -

dans un état incroyable, 
audacieux pour l'époque 
par le choix des coloris, dont le noir, 


par ses motifs asiatiques 
sur fond de stries rayonnantes.


Audacieux car il date d'entre 1870 et 1899 !
Il a été réalisé par la manufacture de Maastricht, 
sous la houlette de Petrus Regout* (1836-1899). 


Moderne :
à associer avec une belle grosse théière,
asiatique, en fonte noire pour un tea-time. 
Graphique :
employer les petites assiettes, pour des entrées, 
superposées sur des plus grandes unies blanches, 
le tout sur une nappe unie noire en lin...

Elvire va faire des ravages malgré ses plus de 140 ans!!! 



*Petrus Regout 
fonde en 1834, une usine qui produira 
de la verrerie avec des machines à la vapeur. 
En 1836, il commence à produire de la faïence. 
Au début il ne propose que de la "faïence commune",  
une poterie simple avec un tesson rouge et doux, 
pour le marché local.

Afin d'augmenter son marché, il a dû rivaliser 
avec la faïence fine anglaise de couleur crème, 
très populaire à cette époque. 
C'est pourquoi, Regout emploie des ouvriers 
qualifiés britanniques dans les années 1840 
et il importe même les matériels anglais. 
Lorsque en 1870 ses fils deviennent codirecteurs, 
 la société se change alors en 
V. Petrus Regout & Co
(comme le service proposé)
 qui se nommera ainsi jusqu'à sa mort en 1899.





09/08/2013

Cassis, l'or noir.



 L'été est la période du cassis, 
on en trouve sur les marchés, 
voici 3 raisons de se faire plaisir : 

1/ La gelée de cassis : 

Après avoir nettoyé vos cassis, égrappez les. 


 

Mettez les à bouillir dans une casserole ou bassine


avec 25cl d'eau pour faire éclater les baies.


Une fois les baies ouvertes, 
cela prend 5 minutes,
passez les à travers un tamis 
ou un chinois tapissé d'une étamine. 


Pressez bien afin de récolter le plus de jus possible. 
Mettez de côté la pulpe écrasée pour la suite.



Mesurez la quantité de jus obtenu
et refaites le cuire avec le même poids de sucre 
et un jus de citron.
Laissez bouillir 5 minutes, écumez.
Quand vous déposez une cuillère sur une assiette
froide, la gelée doit se figer, elle est alors cuite.


Garnissez vos pots ébouillantés au préalable, 
laissez refroidir, puis recouvrez de paraffine 
pour empêcher l'air de passe et pouvoir 
conserver vos pots toute une saison au moins.

2/ La crème de cassis : 


Reprenez votre pulpe et mettez la dans un grand bocal, 
ébouillanté au préalable lui aussi.
Couvrir la masse d'un vin rouge lourd, 
type vin marocain, algérien.
Ajoutez un bâton de cannelle et si vous en avez,
quelques feuilles de votre cassissier*.


Fermez votre bocal et laissez macérer 
une semaine.
Au bout de cette semaine, 
récoltez votre pulpe à travers un tamis et réservez.
Pesez votre liquide.


Pour 1 litre de liquide, comptez 750 gr de sucre.
Faites chauffer le tout, redonnez un bouillon


puis mettez en bouteilles (préalablement ébouillantées).
Fermez, et laissez votre crème reposer 1 semaine, 
puis dégustez , en kir, sur une glace vanille
ou simplement en pousse-café sur un glaçon...

3/ Confiture de cassis au vin :


Reprenez à nouveau votre pulpe, 
pesez la, et ajoutez son poids de sucre, 
ainsi qu'un jus de citron.
Portez à ébullition dans une bassine ou grande casserole.
Gardez l'ébullition 5 minutes en écumant.
et suivez le déroulement comme pour la gelée..

Quel plaisir on aura cet hiver 
de retrouver nos petits pots d'été!


1kg de cassis a donc donné :
- 2 pots de gelée
- 3 pots de confiture au vin épicé

- 75 cl de crème de cassis!


La boutique vous propose plein d'anciens pots à confiture...



*Pour ceux qui possèdent des cassissiers chez eux, 
les feuilles font de très bonnes tisanes, 
sans compter tous les bienfaits de cette plante!



04/08/2013

Coup de pub!



En fouinant sur le net, 
j'ai découvert que l'on parlait de nous en termes élogieux 
sur un site de recherches pour de bons plans en Belgique:

Merci à Lauriane D pour cette adorable publicité !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...